femme enceinte vegan

Quels remèdes à base de plantes pour une femme enceinte qui ne dort pas ?

Ami lecteur, amie lectrice, tu le sais déjà : mon état de grossessitude fait que j’ai parfois du mal à dormir. Alors qu’est-ce qu’elle fait, la femme enceinte, quand elle ne dort pas ? Je veux dire, à part acheter des doudous sur le net à 4 heures du matin, j’entends. Ben la femme enceinte, elle cherche des solutions pour retrouver le sommeil.

Évidemment, j’ai parlé de mes soucis à ma sage-femme, et je me doutais bien qu’elle aurait des choses à me proposer (des choses autres que des cachetons, s’entend. De toute façon, pendant la grossesse faut vraiment être à bout pour qu’on vous prescrive ce genre de trucs, danger pour le bébé oblige, et puis je suis pas vegan pour m’enfiler du Sanofi et consorts avant même d’avoir essayé les remèdes naturels). Bref, je suis donc ressortie de son cabinet avec une liste de plantes aptes à me coller un coup de massue faire retrouver les bras de Morphée (qui est un homme, il faut le savoir). Voici donc, classée de la plus douce à la plus forte, une liste des plantes connues pour leurs vertus soporifiques et compatibles avec la grossesse :

– tilleul

– fleur d’oranger

– camomille

– lavande

– passiflore

– valériane

– aubépine

(à noter que si toi aussi tu possèdes un géniteur de type « angoissé » à la maison, il a le droit d’en prendre aussi)

Comme tu peux le voir sur la jolie photo, j’ai testé plusieurs choses.

D’abord la tisane « Bonne nuit », celle que tu l’as pas encore achetée que déjà elle te nargue dans le rayon. J’ai pris celle des Jardins de Gaïa, c’est tout bio, donc tout bien (je veux dire, évite la Nuit Tranquille de Lipton, hein). On y trouve de la mélisse, de la lavande et de la camomille. Premier bon point : elle est super bonne. Elle me rappelle un peu la tisane que nous faisait boire l’infirmière du collège quand on allait chouiner qu’on avait mal à la gorge alors que le mal de gorge, il était plutôt dans le bide et c’était pas la faute du froid mais bien celle de Madame J. et de ses exercices de calcul mental de m**** (oui, j’ai souffert, surtout en maths et surtout avec Madame J.). Donc, cette tisane, elle est bien bonne, mais tu sais ce que ça fait, la tisane : ça fait faire pipi. Je veux dire, encore plus que d’habitude quand tu as un gnome qui t’appuie sur la vessie, bien sûr.

Foutue pour foutue, j’ai testé une autre tisane, plus forte cette fois puisque j’ai opté pour l’aubépine. Je ne sais pas si ça marche, je n’en ai bu qu’une fois, parce qu’elle est dégueulasse.

Entre temps, on m’a gentiment suggéré que si le mode d’administration « tisane » ne me convenait pas, il existait également les extraits de plantes sèches, plus concentrés, et nécessitant donc moins de liquide pour être ingérés. Là, j’ai voulu varier encore un peu, et j’ai pris passiflore. Je teste ce soir, je reviendrai te donner mes impressions demain, fraîche et dispose à l’approche d’une nouvelle journée bien remplie. Ouais.

Voilà, c’est la fin de l’article et te voilà toujours au même point. En même temps, c’est normal de pas dormir pendant la grossesse alors tu fais comme moi et comme toutes les autres : tu te tournes, tu te retournes, tu grognes, tu râles, tu te lèves, et puis tu prends ton mal en patience et tu feras une sieste demain. Je ne te souhaite pas une bonne nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *