Vous êtes ici : Home > 1 mois, Elle, Lectures vegan, Maternage > « Un enfant heureux » – Margot Sunderland (« What every parent needs to know »)

« Un enfant heureux » – Margot Sunderland (« What every parent needs to know »)

source link

follow Oh purée, il se passe un truc de dingue : j’ai mes deux mains ! Alors après avoir fait un peu de rangement (quelle idée…), j’en profite pour vous parler d’un bouquin que tous les parents devraient lire (un peu comme son nom l’indique en VO). Il s’agit du livre « Un enfant heureux », écrit par Margot Sunderland.

whale book ends and moby dick Il y a 30 ans, lorsque nous étions bébés, nos mères pensaient dur comme fer qu’il fallait laisser pleurer les petits, qu’il fallait les habituer, pour ne pas dire les dresser. Dans son livre, Margot Sunderland nous explique grâce à des preuves scientifiques que c’est totalement contre-productif – et même dangereux pour le développement du cerveau.

big booty ebonies

http://whitenile.biz/spring-break-babes-fuckin-cock Notre cerveau est composé de trois zones : le cerveau mammalien, qui gère les émotions liées à la rage, à la peur, à l’angoisse de séparation, au lien social, au jeu et à la libido chez les adultes, le cerveau reptilien, qui gère la faim, les fonctions de digestion et d’élimination, la respiration, la circulation, la température, le mouvement et l’équilibre, les instincts territoriaux ainsi que les réflexes de défense ou de fuite, et le néocortex, siège de la réflexion, de la créativité, de la résolution des problèmes, du raisonnement, de la conscience de soi et de l’empathie et de la bonté. A la naissance, les liens, les connexions entre les différentes zones du cerveau sont inachevés, et c’est pourquoi les réactions des nouveaux-nés et des jeunes enfants sont si primitives ; elles sont gérées essentiellement par les zones du cerveau reptilien et du cerveau mammalien. L’enfant pleure parce qu’il a faim, parce qu’il a sommeil, parce qu’il se sent abandonné, parce qu’il a mal au ventre, sans savoir faire la part des choses entre le tout noir et le tout blanc.

werid lesbo sex porn Ce qu’il est essentiel de comprendre, c’est que la façon dont les parents répondront aux pleurs de leur bébé aura un impact décisif sur la manière dont se feront les connexions, et donc sur la manière dont l’enfant devenu adulte gérera ses émotions. Ainsi, un bébé auquel on ne répond pas lorsqu’il pleure verra son équilibre psychique perturbé pour le restant de sa vie. Des pleurs prolongés déclenchent en effet l’émission de cortisol, une hormone du stress qui, si elle reste à un niveau élevé durant trop longtemps, peut atteindre des niveaux toxiques pour les structures du cerveau en développement. Il est donc essentiel de prendre en compte les pleurs du bébé, toujours associés à un besoin (et jamais à un désir, le caprice n’existant pas chez l’enfant de moins de 24 mois), de lui apporter le sentiment de sécurité dont il a besoin et de le réconforter pour en faire un adulte capable de gérer ses émotions, son stress, son anxiété et son agressivité.

http://appleappetite.com/female-sports-upskirt-shots C’est à la fois effrayant et terriblement motivant !

go Dans son livre, Margot Sunderland revient sur le fonctionnement du cerveau, les hormones entrant en ligne de compte, et évoque le cododo, la manière de rassurer un enfant qui ne veut pas dormir seul, l’importance du jeu, la gestion des colères chez les plus grands, la discipline, les séparations… Le tout étant toujours étayé par des études scientifiques, loin du classique « laisse-le pleurer, ça lui fera les poumons ».

Si vous vous sentez une âme de parent versé du côté de la non-violence éducative, alors tous ces « préceptes » vous semblent sûrement évidents, et vous mettez peut-être déjà tout en œuvre pour les appliquer au mieux, dans la mesure de vos capacités évidemment. Pourtant, il est bon parfois de savoir ce qui se passe vraiment dans la tête de nos enfants, et aussi (surtout ?) de posséder des arguments rationnels et scientifiques à opposer à tous ceux qui critiqueraient une façon de faire souvent jugée trop laxiste. Le livre n’est hélas plus disponible en français (ou alors à un prix exorbitant), mais si vous lisez bien l’anglais alors je vous encourage à vous le procurer sur la version britannique d’Amazon.

here Un enfant heureux/What every parent needs to know – Margot Sunderland

 

  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Twitter
  • RSS

Laissez un commentaire


− 3 = deux

Copyright © 2010 Famille vegan. All rights reserved. Powered by Wordpress