Vous êtes ici : Home > 4 mois de grossesse, Cuisine vegan, Elle, Grossesse vegan et nutrition > Lait végétal maison, essai n°1

Lait végétal maison, essai n°1

De plus en plus, je suis attirée par le fait maison. J’ai mes périodes de « crise » durant lesquelles je fais le plus possible moi-même, et des périodes plus creuses quand j’ai moins le temps, ou l’envie. J’essaie de manière générale de faire mon pain (je possède une machine à pain, mais je n’ai rien contre un pain frais venu de la boulangerie bio qui a ouvert non loin de la maison il y a quelques mois), mes graines germées (là, c’est tout vu, le rapport gain financier/facilité de réalisation surpasse largement l’achat de barquettes pas toujours fraîches, temps de conditionnement, de transport et de mise en rayon obligent) et mes yaourts (là j’avoue, j’ai un peu plus la flemme, et il m’arrive régulièrement de rater des fournées, donc de devoir racheter des yaourts et de finalement laisser tomber, sans compter qu’il faut prévoir de tout préparer avant de se coucher, et les pots sont fastidieux à laver). Je trouve les choses faites maison généralement meilleures, sans compter qu’elles sont plus respectueuses de l’environnement car elles génèrent moins de déchets. Parfois, elles sont également plus intéressantes pour la santé car on sait exactement ce qu’on y met et en terme de prix, surtout si on consomme bio, la différence est flagrante.

Récemment, je me suis donc également penchée sur la fabrication du lait végétal maison. Je lorgne depuis quelques mois déjà sur les machines type Soyquick ou Soyabella, sans parvenir à me décider. Pourtant, j’avais fait mon calcul et là encore, il penche largement en faveur du fait maison… J’avais ensuite lâché l’idée par manque de place, mais avec bébé qui arrive, je me remets à ressentir des pulsions de cuisine et puis Capitaine Carotte semble aujourd’hui plus emballé que lorsque j’avais évoqué l’idée la première fois.

Pour un premier essai, j’ai pourtant choisi de tester la méthode basique, celle qui consiste simplement à passer les amandes au blender et à rajouter de l’eau. J’ai fait tremper durant 24 heures 100 grammes d’amandes non-émondées, que j’ai ensuite épluchées. Premier constat : c’est long, et fastidieux (il existe une technique plus rapide qui consiste à les ébouillanter, mais les nutriments sont détruits, de plus le trempage amorce la germination des amandes et les rend justement plus nutritives).

Ensuite, direction le blender. Pour cet essai j’ai utilisé 1 cup d’eau filtrée (Brita). Le résultat est correct (après avoir ajouté du sirop d’agave, autrement pour une boisson c’est un peu rude à boire nature), Capitaine Carotte en a bu un verre nature et non-filtré, j’ai pour ma part opté pour la version chocolat chaud. Après avoir bu un tiers, j’ai craqué et filtré. Il ne reste plus grand chose après un passage au chinois…

Au final, je suis mitigée. Il faut prévoir à l’avance pour tremper, éplucher, filtrer… des opérations qui prennent beaucoup de temps et sont assez pénibles à effectuer. Je suis contente d’avoir bu mon chocolat au lait d’amande fait maison, mais je ne pense pas renouveler l’opération régulièrement, en tout cas pas de façon à compenser nos achats actuels, soit 3 à 4 litres chaque semaine (généralement nous achetons un litre de soja, que j’utilise pour la cuisine, et pour le reste je prends soin de varier entre riz, épeautre, châtaigne, amande, millet, sésame… bref tout ce qu’on trouve actuellement sur le marché, et ce pour varier les apports). Au final, l’achat d’une machine semblerait plutôt justifié, d’autant qu’elle me permettrait également de tenter les laits de céréales. Affaire à suivre, donc.

Et vous, faites-vous vos laits vous-mêmes ? Avez-vous testé différentes méthodes et si oui, laquelle vous a semblé la plus satisfaisante ?

  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Twitter
  • RSS

18 réponses à “Lait végétal maison, essai n°1”

  1. VeganPower dit :

    Héhéhéhé j’ai justement une recette en stock, bah tu sais quand on s’est vue j’avais mes amandes à tremper :)
    Perso la peau à retirer ne m’a pas trop dérangée mais c’est vrai que du coup ça prends du temps. Tu peux les laisser trempées plus longtemps pour avoir plus facile :)
    Le lait de cajou ne demande pas de flitration. Le lait de noisettes c’est pareil que l’amande.
    A la machine, ça sort tout bien sans devoir filtrer.

  2. MissK dit :

    comme toi c’est par crises! il y a qq mois j’en faisais régulièrement, on épluchait les amandes avec les garçons! ça nous occupait et ce temps silencieux était bien agréable!! je vais mettre des amandes à tremper moi! ^^

  3. Amy dit :

    J’admet avoir également un penchant pour le fait maison notamment pain, biscuit, etc.. mais je n’irai jamais jusque là ! franchement je t’admire mais je garde la technique dans un coin de ma tête pour tester un jour. J’adore les amandes !!! Bien que je me contente bien souvent du bjorg^^
    question, combien d’amandes pour combien d’eau ?

  4. Miss Brocoli dit :

    VeganPower> J’ai hâte de voir (et de tester ;) ) ta recette ! J’ai souvent envie de faire des boissons « goûter » ou énergétiques mais je manque d’inspiration…
    MissK> Haha je note l’astuce :D
    Amy> Là j’avais mis 100g d’amandes et 1 cup d’eau, ça fait environ 240/250ml. Une fois filtré ça ressemblait assez à du lait du commerce.

  5. Alex dit :

    Ca fait quelques semaines que je lis votre blog et je me decide enfin a commenter parceque le lait d’amande, je crois que je peux dire que c’est mon rayon!
    Alors pour commencer, il suffit de faire tremper une tasse d’amande dans de l’eau filtree pendant une nuit (ou une journee, comme tu preferes). PAS BESOIN DE LES EPLUCHER! La tu te prends trop la tete ;)

    Tu les rince et tu les mets telle quelle dans le blender, tu rajoutes deux tasses d’eau filtre, tu blende un bon coup puis tu filtres le lait a l’aide d’un nut bag (tu peux utiliser n’importe quel morceau de vieux T-shirt aussi, propre ca va sans dire!).
    Ensuite tu rince bien le blender, tu mets la pulpe d’amande de cote (ne la jette surtout pas! Moi j’en fais de coco orbs en les melangeant avec des dates, de la poudre de cacao, et tout ce qui me passe sous la main, genre baies de goji, beurre de cacahouetes, je t’expliquerai plus en detail si ca t’interesse).
    Donc ensuite tu mets le lait filtre dans le blender, qui, tu l’auras remarque est tres liquide et manque de cremeux…. tu ajoute alors une autre tasse ou deux d’eau (selon la quantite que tu veux), une cuillere a soupe de lecithine de soja (qui va epaissir le lait), une cuillere a soupe de vanille, du sirop de date (ou d’agave selon ce que tu preferes) et une cuillere a soupe d’huile de coco.
    Et voila!
    Mon mec adore son lait d’amande sur ses cereales, et moi je le bois au verre tout en degustant mes coco orbs.

    Par contre ca tient pas super longtemps, deux jours maxi!

    Bref selon moi le Soyquick c’est une grosse arnaque, c’est dix fois trop cher. Tu peux aussi faire du lait de chanvre en suivant le meme principe qu’avec le lait d’amande (temps de trempage a revoir par contre).

    Sur ce je vais mettre mes amandes a tremper. Bonne nuit!

  6. Alex dit :

    je voulais dire une cuillere a cafe de vanille! Oops

  7. l'elfe dit :

    Salut. En bolivie j’ai assisté à un cours de cuisine végane et pour faire du lait d’avoine, ils mélangent de l’avoine et de l’eau, ils passent ça au batteur, et ensuite ils filtrent. Je sais pas trop si ça peut donner du vrai lait d’avoine car j’ai trouvé qu’ils avaient mis trop d’eau. Ensuite ils utilisent le filtrat pour faire d’autres recettes. En tous cas ça paraissait quand même assez proche du lait d’avoine même si c’était trop liquide, je pense que je reessaierai.

  8. Marie dit :

    Ahaha. je pense à ma yaourtière en haut du placard et à toutes les fois où je me dis « Aller demain je fais des yaourts ». N’empêche que c’est vrai, c’est tellement meilleur fait maison. Et hyper moins cher. Je me tâte depuis un an aussi pour une soyabella, mais je me dis que si c’est comme la yaourtière…

  9. Miss Brocoli dit :

    Alex> Je note ta technique ! Après, l’avantage d’une machine c’est qu’elle fait aussi les laits à base de céréales…
    L’elfe> Cuit, l’avoine ?
    Marie> Oui la yaourtière c’est sympa mais je trouve ça contraignant (plus qu’une machine à pain par exemple). Tu me diras si tu craques pour la Soyabella !

  10. Christel dit :

    Bonjour,
    Le tout est de trouver une yaourtière peu encombrante et le tour est joué. Cela fait quelques années que je fais des yaourts 1 à 2 fois par semaine et je n’ai aucun regret de mon achat. J’utilise un yaourt pour plusieurs fournées. Pour ce qui est de la soyabella cela a un réel intérêt si on consomme beaucoup de laits végétaux. Cela facilite beaucoup la vie.

  11. l'elfe dit :

    c’est de l’avoine en flocons, comme pour le p’tit dej

  12. Pluie dit :

    Blog génial! blog génial! blog génial!! je le dévore!!

    Personnellement j’aime beaucoup le lait d’amandes (et d’oléagineux maison, en général) et je trouve ça ultra-facile à faire au contraire. Alex, ta recette, je DOIS la tester!! Je ne sais pas comment je vais attendre jusque demain pour la faire!!

    Ca fait longtemps que j’hésite aussi pour la Soyabella… mais ah tiens mon anniversaire approche!

  13. Lolo dit :

    Je vois que vous utilisez de l’eau filtrée (pour filtrer quoi ?). Est-ce à dire que l’eau du robinet n’est pas potable ? Le dernier numéro de Que Choisir parle de tous les systèmes pour filtrer/traiter l’eau. Et les carafes filtrantes n’apportent pas forcément un plus voire permet aux germes de se développer…

    • Miss Brocoli dit :

      L’eau du robinet varie en qualité d’une ville à l’autre. En tout cas dans notre arrondissement parisien elle a une odeur et un goût dont le filtre la débarrasse.
      J’ai lu le comparatif en effet, ils disaient que pour bien faire il fallait bien se laver les mains pour changer le filtre, et surtout conserver la carafe au frais, ce que nous faisons. Dans certaines villes on ne doit pas en avoir besoin j’imagine.

  14. Végébon dit :

    Comme je fais les courses à sac à dos, je n’achète quasiment jamais de briques de lait végétal.
    Pour la cuisine et les laits mélangés à autre chose, j’utilise de la purée d’amande et de l’eau (autre solution : du lait de soja en poudre et de l’eau).
    Si tu bois beaucoup de lait « au verre », alors une Soyabella peut être intéressante (pas Soyquick, les retours sont mauvais !) par exemple pour faire du lait de flocons d’avoine, ça marche très bien et si tu en utilises bien je trouve que c’est vite rentable (les flocons d’avoine bio vendus en vrac sont très économiques). Si tu veux faire un essai je peux te prêter la mienne, elle sert peu en ce moment.

  15. Ophélie dit :

    J’ai beaucoup hésité aussi pour la machine à laits végétaux… mais finalement j’ai craqué! Après avoir passé un mois à éplucher internet à la recherche de la meilleure bête, lu mille avis différents et vu les problèmes des unes et des autres… j’ai finalement opté pour la VeganStar (également parce que l’attirail ‘tofu maison’ et la yaourtière d’1 L. étaient vendus avec – moins de lavage qu’avec 10 petits pots…) et j’en suis hyper heureuse! Facile à manipuler et à utiliser, je ne me lasse pas de faire des laits en variant à chaque fois! D’ailleurs, je déguste mon petit dernier: lait de coco et d’avoine, trop bon !..

  16. [...] Lait végétal maison (commentaires intéressants) [...]

Laissez un commentaire


5 − = un

Copyright © 2010 Famille vegan. All rights reserved. Powered by Wordpress