Vous êtes ici : Home > 3 mois de grossesse, Cosmétiques, Côté médecine, Elle > Cosmétiques et grossesse : faites le tri !

Cosmétiques et grossesse : faites le tri !

Lorsque je suis tombée enceinte s’est très rapidement posée la question des cosmétiques. Étant vegan, j’avais déjà viré la plupart des saletés chimiques et testées sur les animaux type Dop et compagnie (‘tention, je dénonce) et j’étais déjà pas mal renseignée sur les dangers des parabens et conservateurs. Je n’ai donc pas particulièrement modifié mes habitudes, j’ai simplement écarté les produits Lush pour quelques temps (bien que je fasse une exception pour Big de temps à autres, ainsi que pour le déodorant Aromaco) et je mets moins souvent qu’avant du vernis à ongles (j’utilise de toute façon un dissolvant sans acétone, celui de la marque Santé).

Je me suis cependant inquiétée de la présence dans certains produits d’huiles essentielles, mais j’ai été rassurée après quelques coups de fil passé aux fabricants : ils sont utilisés en quantité trop faible pour avoir une quelconque incidence sur le corps et sur le bébé. Je suis donc retournée utiliser en toute confiance mes produits bio, mais vous savez ce qu’on dit : on en apprend tous les jours. Je suis donc récemment tombée sur le Guide cosmétiques femme enceinte édité par le WECF (Women in Europe for a Common Future) France, un petit dépliant sans prétentions mais qui recense les grands principes de précautions à adopter durant la grossesse.

Pour résumer :

- Bon à savoir, l’indication de la présence de nanoparticules n’est pas encore obligatoire ; elle sera effective dès juillet 2013

- On évite les colorations pour cheveux permanentes

- Attention aux parfums, qui sont potentiellement allergènes (la peau devient plus sensible pendant la grossesse)

- Attention également au maquillage, et surtout au mascara qui peut contenir du nickel (là encore, l’utilisation de produits bio peut changer bien des choses, et dans tous les cas n’hésitez pas à contacter le fabricant).

- Ne vous laissez pas leurrer par la mention « hypoallergénique ». Elle signifie simplement que le fabricant a formulé son produit sans allergènes notoires (merci bien).

- Bien regarder la date de péremption pour ne pas utiliser des produits dont la composition a tourné.

En cette période d’été, il faut également être attentif aux crèmes solaires, qui peuvent contenir des nanoparticules mais aussi des filtres chimiques dangereux pour la santé mais aussi pour l’environnement (on les soupçonne d’avoir un impact sur les coraux ainsi que sur les poissons). Pour ma part j’utilise le spray solaire de Lavera, dont le filtre est 100% minéral, mais je pense que vous pouvez vous diriger sans trop de problème vers les équivalents chez Logona ou encore Melvita. D’autres substances doivent aussi être connues pour être évitées : triclosan, parabens, Phénoxyéthanol, Sodium laureth et lauryl sulfate (que j’ai retrouvé, à mon grand désarroi, dans mon gel douche Cattier, sous la forme amonium lauryl sulfate, certes moins agressif mais tout de même peu recommandable), formaldéhyde, etc. L’idéal étant de se fixer une fois pour toute sur un produit dont on est sûr, histoire de s’épargner la corvée systématique de lecture d’étiquettes !

Dans tous les cas il est extrêmement important de prendre garde aux substances que l’on met en contact avec sa peau chaque jour. Pour soi, mais aussi pour son bébé qui reçoit via sa mère (par le placenta ou plus tard par le lait maternel) des quantités de molécules pas toujours bonnes pour sa santé alors qu’il n’est encore qu’en développement. La plupart de ces substances sont arrivées récemment sur le marché et leur innocuité n’est pas encore prouvée. Je doute fort que vous acceptiez de participer, et encore moins de faire participer votre bébé, à la gigantesque expérimentation que les fabricants sont en train de mener sur nous, pauvres cobayes consentants ! Nous sommes chaque jour exposés à des polluants ; dans l’air, dans l’alimentation… autant ne pas en rajouter ! Évidemment, je ne saurais trop vous conseiller de choisir des produits non-testés sur les animaux ; on peut être jolie, en bonne santé, et ne faire de mal à aucun animal !

« Les enfants à naître, se nourrissant via le cordon ombilical, sont exposés à des substances chimiques provenant de produits aussi courants que le plastique, les produits d’entretien, les composants  électroniques ou les cosmétiques. Il est choquant de constater que ces substances chimiques sont présentes dans l’organisme à tous les stades de la vie, et notamment dès le stade fœtal, période où  l’enfant est le plus vulnérable. Les gouvernements doivent agir et exiger des industriels qu’ils appliquent le Principe de Substitution pour tous les composés susceptibles de s’accumuler dans  l’environnement et les tissus vivants » Paul Delaunois, directeur de Greenpeace Luxembourg.

Pour en savoir plus :

Télécharger le Guide cosmétiques femme enceinte.

Télécharger le rapport Greenpeace « Toxiques en héritage ».

 

(alors, qui c’est qui procrastine maintenant, hein ?)

  • Digg
  • Del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Reddit
  • Twitter
  • RSS

9 réponses à “Cosmétiques et grossesse : faites le tri !”

  1. celine dit :

    héhéhéhéhé! La procrastineuse, c’est pas toi!!! BRAVO!! Bel article. Mais il est pas drôle. :( ça me fait bien flipper tout ça. D’ailleurs, j’ai une enorme crainte: mon Wifi pendant toute ma grossesse, et meme aujourd’hui. Si ça passe à travers les murs…ça passe aussi à travers bébé.
    Mais en plus, même si moi, j’en veux pas de Wifi, y a quand meme 4 autres réseaux captables depuis chez moi…et qui donc, passent à travers nous. (et encore, maintenant, je vis à la campagne, je veux même pas chercher à savoir ce que c’était à Toulouse)

  2. Miss Brocoli dit :

    Pour le wifi ici on a remis mon ordi sur câble mais bon, c’est vrai qu’il reste les réseaux des voisins, et les téléphones portables etc. Mais je me dis qu’à essayer de limiter les dégâts avec les cosmétiques, les couches lavables et les produits d’entretien naturels, c’est déjà pas mal !

  3. celine dit :

    C’est clair, je pense attaquer les lavables ce mois ci, j’ai procrastiné, c’est tellement dur au début de trouver ces marques! Et pourtant, les couches lavables, c’est LE truc qui m’a tournée vers les MN en premier lieu!
    Au fait, je pensais à toi, (oui, ça m’arrive souvent), prévois toi un top style « sport » dos nageur avec brassière intégrée pour l’allaitement de nuit, c’est hyper confortable, simple, pas cher, et tu dégaines plus vite que ton ombre, sans le « clic » du soutif d’allaitement, quand tu ranges le matos, qui a tendance à parfois réveiller un bébé alerte qui se dit que « dormir c’est overrated ».

    bisouuuuuuuuus!!!

  4. Miss Brocoli dit :

    Ah ça marche j’y penserai :)
    Pour les lavables je ferai des posts en temps voulu mais au début on va en louer plusieurs modèles dans une boutique près de la maison (là où on fera nos ateliers portage en fait).

  5. celine dit :

    ça, c’est vraiment un avantage d’avoir ça à proximité…ici, dans mon bled paumpé y a rien.

  6. celine dit :

    **paumé.

  7. VeganPower dit :

    N’oublie pas Lavera Neutral, zéro HE et idéal pour maman enceinte. Ils font même les produits pour BB.
    Il y a une boutique dans le 12ème qui vend un large choix de la gamme.

    Pimlico 
    88 rue Charenton 
    75012 Paris

  8. Miss Brocoli dit :

    Pour les produits bb ça m’intéresse beaucoup en effet ! Pour moi j’ai ce qu’il me faut (je suis passée au savon d’Alep), en tout cas pour l’instant mais j’irai jeter un œil :)
    Merci

  9. [...] et compagnie à la nurserie (et ça m’aurait fait mal que le tout premier bain de mon Radis se fasse à base de parabens). On peut aussi prévoir du liniment, des lingettes bio, des trucs comme [...]

Laissez un commentaire


+ cinq = 13

Copyright © 2010 Famille vegan. All rights reserved. Powered by Wordpress